• Dessin et peinture - vidéo 2843 : Comment réaliser une nature morte 3 ? - la répartition des masses, la perspective.

     

    Dessin et peinture - vidéo 2843 : Comment réaliser une nature morte 3 ? - la répartition des masses, les couleurs, l'éclairage, la perspective.

     

     

     

     

     Quelques recommandations

    Il n’est pas toujours évident d’organiser différents éléments pour trouver le juste équilibre des masses et volume d’une nature morte. Un petit truc qui fonctionne à tous les coups, consiste à insérer nos éléments dans un triangle. Sur notre toile, traçons un triangle non droit et non isocèle (le format isocèle convient que pour les toiles carrées). Ensuite il ne reste plus qu’à disposer les objets à l’intérieur, en utilisant les points nodaux du nombre d'or, en veillant à ce que les plus hauts soient en arrière plans. On peut légèrement déborder de ces contours, mais pas trop. Il ne faut pas que des éléments touchent l’extrémité de la toile. On laisse ainsi un petit espace pour que ceux-ci ne paraissent pas étriqués dans le cadre. Si l’on a une toile de format panoramique, on tracera cette foi ci, deux triangles dont les sommets sont opposés et d’inégales hauteurs. Un à droite et l’autre à gauche. Puis, idem, on insert nos éléments à l’intérieur de ces deux ensembles. 

     

     

     Autre recommandation : Il faut créer un effet de profondeur, de perspective. Ainsi il ne faut pas aligner les éléments sur un même plan mais à différentes distances. Cela créer une certaine dynamique dans le tableau, comme sur ce dessin, ou l’on observe le plan 1, 2 et 3.

    Si l'horizon est bas: On peut dire que vos yeux se situent au niveau du sujet. Les volumes sont peu marqués. C'est la vue la plus facile, mais l'image est plate.

    Si l'horizon est moyen: Vous êtes assis, les ombres apparaissent plus nettement et prennent de l'importance. Le point de vue est normal.

    Avec l'horizon très haut, vous êtes debout, c'est sous cet angle que les volumes et les ombres sont les mieux rendues

     

    http://blog.arvibel.fr/wp-content/uploads/2011/11/etude-compo-2.jpg

     

    Enfin on évitera de coller nos éléments côte à côte. Les poser ainsi donne une lecture plate de l’ensemble et ne produit pas de profondeur. Sur ce dessin on voit bien que placer les objets l’un derrière l’autre produit cet effet de profondeur. De plus il souligne l’importance d’un premier plan, comme sujet principal d’une composition. Cette disposition lie également tous ces sujets entre eux, renforçant l’idée de cohésion et d’unité.

     

    http://blog.arvibel.fr/wp-content/uploads/2011/11/etude-compo-3.jpg

     

     Mon dernier conseil s’adresse à ceux qui ne maitrisent pas le dessin : le plus difficile dans le dessin d’une nature morte est d’avoir de bonnes ellipses. Chaque objet de forme cylindrique (verre, assiette, bol, bouteille, etc.), par l’effet de perspective produit une ou plusieurs ellipses (à la base et au sommet généralement). Il n’est pas évident de bien les représenter. Une ellipse fausse casse complètement le dessin. Pour contourner cette difficulté, le mieux est de placer la ligne d’horizon très bas. Comme si vous regardiez les objets sur une table en plaçant vos yeux juste à hauteur de la table. La corbeille de fruit du Caravage en est le parfait exemple.

    Poster Corbeille de fruits

    Sinon, écrasez au maximum votre perspective et préférez l’option 2 à la 1, comme sur ce dessin.

     

    Et bien nous voilà armés pour ne plus rater nos tableaux. Enfin c’est vite dit ! Faut expérimenter tout ça maintenant !

     

       

    « Dessin et peinture - vidéo 2842 : Comment réaliser une nature morte 2 ? - le nombre d'or et la règle des tiers.Dessin et peinture - vidéo 2844 : Comment réaliser une nature morte 4 ? - La lumière, les couleurs, le fond, la forme. »
    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter