• Dessin et peinture - vidéo 2325 : Comment peindre l'océan en furie ? - peinture à l'huile.

     Piha - Samuel Earp artiste de paysage marin

     

     

     

    Comment peindre un paysage marin ? -  Un guide étape par étape

    28 février 2017
    traduction: lapalettedecouleurs
     

     

    Planification de la peinture

    Afin de créer un paysage marin attrayant, nous devons tout d'abord planifier notre image afin que nous puissions déterminer de quoi il s'agit. La profondeur de champ à l'intérieur d'une peinture peut être obtenue en ayant des points focaux stratégiquement placés et une utilisation efficace de la couleur pour créer une atmosphère et un espace à l'intérieur de la peinture.

    Afin de créer l'histoire de cette peinture, j'ai décidé quels éléments je voulais dans la scène et où je voulais que mon principal point focal soit. Avant même que je commence à peindre cette image, j'ai compilé de nombreux croquis au crayon afin de planifier la composition afin que je puisse voir ce qui fonctionnerait et ce qui ne fonctionnerait pas dans l'image. Ceci est essentiel afin que je ne rencontre pas de problèmes de composition plus tard quand je peins la marine.

    Le sujet de la composition est délicat et j'essaie toujours de m'occuper de moi-même. Il y a cependant quelques règles de base que je suis afin que je puisse réduire le risque de rencontrer des problèmes de composition lorsque je crée une peinture. Les éléments qui peuvent perturber l'équilibre de la composition et doivent donc être évités sont les suivants:

    • ◦ positionnement de la ligne d'horizon et du point focal: Cela peut être un problème de composition majeur et un problème dans lequel nous pouvons inconsciemment rencontrer des problèmes. Par exemple, peindre la ligne d'horizon de la mer au milieu de la toile afin que la distance entre la mer et le ciel soit la même, ou avoir le point focal au centre de la toile, est inesthétique. Ces problèmes communs rendent la composition prévisible et donc ennuyeuse! Je veux créer de la tension dans la peinture, j'ai donc placé le point focal, l'onde de rupture translucide à gauche du centre et peint une ligne d'horizon plus basse.
    • ◦ Aberrations: Ce sont des éléments répétitifs, des formes et des formes qui peuvent perturber l'équilibre de la peinture, par exemple peindre des roches qui ont toutes la même forme et la même taille. Les aberrations dans votre peinture peuvent être difficiles à identifier même une fois que vous avez commencé votre photo. Parfois, c'est une bonne idée d'avoir une nouvelle paire d'yeux pour regarder votre peinture.
    • ◦ Les angles de la toile: peindre des sujets dans les coins peut à nouveau bouleverser la composition de la peinture lorsque notre œil est soudainement attiré vers les angles. Assurez-vous que tout ce que vous y peignez se fonde dans son ensemble.

    Trop compliquer la peinture: Parfois, vous pouvez avoir trop de choses dans la peinture, les éléments, les formes, les formes en concurrence les uns avec les autres, ce qui donne l'impression que la peinture est encombrée et déroutante. Afin de réduire ce risque de trop compliquer votre peinture, il est préférable de décider de ce que sera votre point focal principal et de travailler sur les éléments qui l'entourent.

    Créer la composition

    Dans cette peinture, j'ai fait de la déferlante le point focal et le principal objet d'intérêt. L'objectif de la peinture est la mer déchainée représentée par les vagues déferlantes du premier plan. mais je voulais également inclure la puissance de la falaise rocheuse. Mais compte tenu de la taille imposante du rocher qui pouvait potentiellement déséquilibrer la peinture,  j'ai placé le point focal plus à gauche du tableau et ajouté les deux roches au premier plan pour former un triangle dans la composition pour obliger le regard à tourner autour du point focal. J'ai également positionné les nuages ​​dans le coin supérieur gauche de la peinture. 

    Ma Palette

    J'ai peint ce paysage marin sur toile, en utilisant des huiles ou bien de l'acrylique. La peinture mesure 500mm x 610mm (20 "x 24"). Pour peindre cette scène:

    • ◦ Blanc de titane
    • ◦ Jaune de Cadmium 
    • ◦ Jaune de Cadmium foncé
    • ◦ Oxyde de jaune
    • Terre de Sienne brûlée
    • Terre d'ombre brûlée 
    • Rouge de cadmium clair
    • ◦ Quinacridone magenta
    • ◦ Bleu outremer
    • ◦ Bleu phtalo
    • ◦ Bleu de cobalt
    • Bleu de céruléum
    • ◦ Vert phtalo

    J'ai également utilisé le médium Liquin Original qui améliore la consistance de la peinture et accélère le temps de séchage.

    Peindre le paysage marin - étape par étape

    • Étape 1
    • Avant de commencer cette peinture, j'ai préparé la toile en la recouvrant d'une couche de terre de Sienne brûlée. L'ajout d'une couche de terre de sienne brûlé donne à la peinture un éclat qui traverse les couches de peinture et réchauffe toute la peinture. Vous pouvez également utiliser la terre d'ombre brûlée.

      Pour préparer la toile avec la couche de terre de Sienne brûlée, j'ai mélangé la terre de Sienne brûlée avec du médium et des diluants. Je l'ai ensuite appliqué sur la toile avec une grande brosse en s'assurant que le mélange est appliqué en une fine couche très diluée. Je laisse habituellement sécher au moins deux jours avant de commencer à peindre.

      J'ai dessiné la scène avec de la terre d'ombre brûlée mélangée à du liquin.

      • Étape 2

       

      Je commence à peindre le ciel qui définit la scène globale. Je vais utiliser le ciel pour mesurer mes valeurs tonales dans le reste de la peinture. Le bleu du ciel est obtenu avec une combinaison de bleu de cobalt, de bleu de céruléum et de blanc de titane. J'ai peint les parties lumineuses des nuages ​​en utilisant du blanc de titane. J'ai aussi commencé à peindre les nuages ​​au loin, au-dessus de l'horizon, en combinant du bleu outremer, terre d'ombre brûlée, une très petite quantité de quinacridone magenta et de blanc de titane.

      Pour les zones d'ombre des nuages ​on utilisera une combinaison de bleu outremer, de terre d'ombre brûlée, de magenta quinacridone et de blanc de titane.

      Si vous utilisez du quinacridone magenta, sachez qu'il s'agit d'une couleur puissante, vous ne devriez donc l'utiliser qu'en très petite quantité. Si vous trouvez que vous avez ajouté trop de quinacridone magenta à votre mélange, vous pouvez le neutraliser avec du bleu  turquoise. Étant donné que le bleu cobalt est un bleu verdâtre, l'élément vert du pigment aura un effet neutralisant sur le magenta quinacridone en raison de sa complémentarité (voir la roue chromatique).

      • Étape 3

      Ensuite, j'ai peint les falaises en arrière-plan. Pour créer de la profondeur, je veux donner l'impression que les falaises sont très éloignées, j'ai donc utilisé des couleurs pour créer des tons plus clairs. Les zones d'ombre des falaises ont été mélangées en utilisant une combinaison de bleu outremer, de terre d'ombre brûlée, de magenta quinacridone et de blanc de titane. Les zones plus claires où il y a de l'herbe verte et jaune ont été créées en utilisant une combinaison d'oxyde jaune, de bleu outremer, de terre d'ombre brûlée et de blanc de titane. Ceux-ci ont tous été mélangés en quantités différentes. Rappelez-vous que vous voulez garder vos couleurs estompées lorsque vous peignez des reliefs lointains tels que des collines et des falaises, etc., de sorte qu'il donnent l'impression d'être loin. Si la couleur des falaises d'arrière-plan de cette peinture était trop saturée, cela les amènerait vers l'avant et la profondeur serait perdue. Conseil rapide: évitez d'utiliser des couleurs de cadmium et du vert pthalo pour peindre des reliefs lointains car elles sont trop saturées.

      Ensuite, j'ai commencé à peindre la falaise en utilisant une combinaison de bleu outremer, de terre d'ombre brûlée, de magenta quinacridone et de blanc de titane. Pour les zones en surbrillance, j'ai utilisé une combinaison de terre d'ombre brûlée, de sienne brûlée, de blanc de titane et d'un peu de bleu outremer. Les zones d'ombre ont été créées en utilisant les mêmes couleurs mais beaucoup moins de blanc de titane et plus de bleu outremer.

      Je veux créer l'illusion que la falaise principale est plus proche de moi que les falaises dans le lointain mais toujours loin des vagues déferlantes au premier plan. J'ai commencé à augmenter la saturation des couleurs, les couleurs sombres deviennent plus sombres et les couleurs claires deviennent plus claires.

      J'ai utilisé moins de blanc de titane dans l'arrière-plan. J'ai ajouté un peu de bleu outremer dans mes mélanges de terre d'ombre brûlée et de terre de sienne brûlée afin que ces couleurs ne soient pas trop saturées et qu'elles les mettent trop en avant.

       Étape 4

      Ensuite, j'ai commencé à peindre la végétation sur le rocher. J'ai utilisé une combinaison variable d'oxyde jaune, de jaune cadmium profond, de bleu outremer, de bleu de cobalt, de sienne brûlée et de blanc de titane. 

      Lorsque vous mélangez votre combinaison de verts, commencez par mélanger l'oxyde jaune (ou ocre jaune) avec le bleu outremer et le blanc de titane, puis augmentez la saturation si nécessaire en ajoutant un peu de jaune cadmium et si nécessaire une petite quantité de vert pthalo. Soyez très prudent lorsque vous utilisez le vert pthalo car il est très fort et peut rapidement prendre le pas dans votre mélange. Lors du mélange des verts d'ombrage, l'oxyde jaune associé au bleu de cobalt est un bon point de départ. Si je découvre que mes verts sont trop saturés, je peux les équilibrer avec leur couleur opposée ou complémentaire, comme le rouge cadmium ou le magenta quinacridone.

      • Étape 5

      Ici j'ai commencé à peindre la mer et la vague translucide qui doit être peinte en premier. J'ai commencé à utiliser des couleurs plus saturées dans la mer en utilisant une combinaison de bleu outremer, de vert de pthalo, d'ombre brûlée et de blanc de titane. Rappelez-vous que le vert pthalo est très puissant et peut être trop puissant s'il est utilisé en grande quantité, alors soyez prudent. Vous pouvez réduire la saturation des couleurs en mélangeant un peu de terre brûlée au mélange, ce qui a un effet neutralisant sur la couleur.

      J'ai rehaussé la forme des roches sur les zones d'ombre de la falaise, en utilisant du bleu outremer et de l'ombre brulée avec une petite quantité de blanc de titane.

      Pour donner les effets translucides de l'onde déferlante, j'ai utilisé du bleu de cobalt avec une très petite quantité de jaune de cadmium et de blanc de titane. Vous pouvez également utiliser le bleu turquoise comme une alternative au bleu de cobalt. Augmentez l'intensité du bleu en ajoutant un peu de bleu outremer et si nécessaire, vous pouvez réduire la saturation en ajoutant un peu d'ombre brûlée. En ajoutant un peu de vert de pthalo à votre mélange bleu, vous lui donnez également cette couleur de mer verte / bleue. 

      J'ai souligné le sommet de la déferlante avec du blanc de titane .

      Étape 6

      Ensuite, j'ai commencé à peindre l'écume au premier plan. J'ai utilisé différentes combinaisons de bleu outremer, de terre d'ombre brûlée, de magenta quinacridone et de blanc de titane.
      • Étape 7

        Les ilots rocailleux du premier plan sont peints en utilisant un mélange de terre d'ombre brûlée, de terre de sienne brûlée et d'oxyde jaune, un peu de blanc de titane pour rehausser les zones mises en lumière. Les zones ombrées des roches sont peintes à l'aide de terre d'ombre brûlée et de bleu outremer. Lorsque ces couleurs sont associées, elles donnent un mélange brun très foncé, presque noir.

         Je laisse sécher la peinture avant de commencer à construire les détails.

        Maintenant que j'ai établi une base de travail, je commence à construire les détails, dans les falaises et le ciel. J'ai commencé à affiner la forme des nuages. Pour les zones les plus lumineuses des nuages, j'ai ajouté une toute petite quantité de jaune oxydé ou d'ocre jaune, avec du blanc de titane. Le jaune réchauffera le blanc de titane. 

        Ensuite, j'ai ajouté beaucoup plus de détails à la falaise du premier plan, en modelant la peinture et en construisant les détails de la roche déchiquetée. J'ai utilisé une combinaison de terre d'ombre brûlée, de terre de sienne brûlée, d'oxyde jaune, de blanc de titane et de bleu outremer. Compte tenu de la proximité de la falaise et de la vague, j'ai baissé d'1 ton la couleur de la roche et de la végétation, afin qu'elle ne rentre pas en conflit avec la tonalité de la déferlante J'ai utilisé un mélange de bleu outremer, d'oxyde jaune, de titane blanc avec un peu de sienne brûlée.  J'ai ajouté quelques reflets dans le feuillage et augmenté la saturation en ajoutant un peu de jaune cadmium foncé et une très petite quantité de vert phtalo (Le vert phtalo est une couleur très forte qui va vite dominer les autres couleurs, si l'on force sur la quantité).  Si vous trouvez que votre mélange vert est trop saturé, vous pouvez atténuer la couleur en ajoutant un peu de complémentaire comme le rouge de cadmium ou le magenta quinacridone.

        • Étape 8

          J'ai commencé à travailler sur la zone de focalisation principale de la peinture, la vague déferlante translucide au premier plan. Avec une brosse ronde j'ai commencé à affiner l'eau turbulente et à travailler sur le détail des zones en surbrillance de l'onde déferlante. Encore une fois, j'ai ajouté un peu d'oxyde jaune avec du blanc de titane pour les zones en surbrillance de l'onde.

          J'ai ajouté les cirrus dans le ciel.

          • Étape 9

             J'ai commencé à peindre l'écume de la vague. Rappelez-vous que la source de lumière émane de derrière la vague, l'écume est donc en partie dans l'ombre, d'où l'utilisation du bleu outremer, d'un peu de magenta quinacridone, de blanc de titane et d'un peu d'ombre brûlée pour la bonne tonalité. J'ai utilisé du liquin ou médium. 

            J'ai peint la lumière réfléchie dans les zones d'ombre de la vague, en associant du bleu outremer, du magenta quinacridone, un peu d'ombre brûlée et du blanc de titane. J'ai utilisé un peu plus de magenta quinacridone pour réchauffer l'écume par endroits. 

            • Étape 10

            Au premier plan, j'ai affiné les détails en utilisant une combinaison de bleu outremer, de bleu de ceruléum ou céruléen, de magenta quinacridone, de terre d'ombre brûlée et de blanc de titane en quantité variable selon que je peins les zones d'ombre de l'eau ou bien la lumière réfléchie plus chaude.  Encore une fois, j'ai utilisé du blanc de titane mélangé avec l' oxyde de jaune pour les zones en surbrillance de l'écume.

             

             

            • Étape 11 (dernière étape)

            Pour compléter la peinture, j'ai ajouté le dernier de mes points forts pour dépeindre le drame de la mer en furie. À l'aide d'une grande brosse à poils ronds, j'ai peint la crëte des vagues avec un mélange dilué de blanc de titane et d'ocre jaune

            Enfin, j'ai ajouté un glacis de blanc de titane mélangée à un peu de bleu outremer, de magenta uinacridone et de terre d'ombre brûlée pour adoucir les nuages ​​du secnd plan. Cela a été appliqué en utilisant des quantités variables de liquin.

    « Dessin et peinture - vidéo 2324 : Associer l'aquarelle et l'encre pour créer des effets et du volume sur un tronc d'arbre.Dessin et peinture - vidéo 2326: Pastelliser un nu de manière détaillée. »
    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :