• Dessin et peinture - vidéo 2211 : Les fleurs ou la zénitude dans la peinture asiatique - encre et aquarelle.

     

     

    Dessin et peinture - vidéo 2211 : Les fleurs ou la zenitude dans la peinture asiatique - encre et aquarelle.

     

    Ecrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabets          Ecrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabets

     

     

     Ecrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabets

    Ecrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabets

    Ecrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabetsEcrite couleur alphabets

     

                                              Pour expliquer les différences picturales entre Chine et Japon il faut observer que la Chine a la taille d'un continent et que son histoire remonte a prés de 5.000 ans (même si l'empire date de -221); alors que l'état japonais existe depuis le  4° siècle ap JC et qu'il est constitué d'un ensemble d'îles "égarées" au milieu de l'océan.

    Le japonais a rapidement pris conscience de son relatif isolement et de la nécessité d'être attaché au moins culturellement au reste du monde et en tout premier lieu à son immense voisin.  

     

    C’est par l’intermédiaire du bouddhisme et grâce à des artisans coréens que l’art de peindre fut apporté au Yamato (NE d'Osaka), et la tradition situe à l’an 610 l’introduction par le moine-peintre Donchõ, des procédés de fabrication de l’encre, du papier et des couleurs.

    Celles-ci sont d’origine minérale:

    - rouge (ocre, cinabre, rouge de plomb),

    - jaune (ocre jaune et litharge),

    - vert (malachite),

    - bleu (azurite),

    auxquels s’adjoindra, à l’époque Heian,

    - le violet, extrait de la plante murasaki .


    La peinture japonaise, comme l'art bouddhique déjà étudié, est essentiellement issue de la peinture chinoise, elle en subit donc fortement l'influence dans le style des premières peintures (vers 623). On constate ensuite une période d'assimilation jusqu'à la fin du 9° siècle, avant d'acquérir sa propre originalité, souvent diversifiée, à l'iconographie originale et avec un sens du mouvement nettement plus marqué qu'en Chine.

     

    Alors que la Chine souligne dans sa peinture le coté universel, l'aspect moral, l'organisation de la société et recherche la pérennité, la peinture japonaise insiste sur l'unicité des choses, le coté unique de chaque matière vivante ou inerte. Elle développe avant tout la notion de l'éphémère proche de notre "carpe diem" romain.

     

    L'art japonais est marqué par la religion d'origine le shintô toujours perceptible aujourd'hui.

     

    Peinture chinoise, par laurentsaintgermain

    emo 43

    « Dessin et peinture - vidéo 2210 : Le "gris coloré", une valeur méconnue aux possibilités insoupçonnées.Dessin et peinture - vidéo 2212 : Comment peindre de la végétation avec des pastels? »
    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :