• Dessin et peinture - vidéo 1337 : Lumière déclinante sur une côte rocheuse balayée par les vagues - technique du pastel.

     

    Les pastels se présentent sous forme: de bâtonnets, de crayons, de craies ou de poudre (panpastels que l'on travaille avec de petites éponges spéciales). Pratiquement tous les peintres jouent avec la consistance des pastels: durs, tendres ou très tendres. Il est impossible d'obtenir de nouvelles couleurs par mélange sur un support, il est donc nécessaire de posséder une gamme étendue de teintes proposées dans le commerce.

    Le pastel sec est une technique idéale de part l'importance de sa gamme de couleurs et par le fait quelle ne nécessite pas de solvant chimique. Le bâtonnet de pastel devient le prolongement de la main qui permet de peindre et de dessiner avec spontanéité, soit en hachurant de traits parallèles plus ou moins rapprochés selon le but final recherché, les sujets ou objets du premier plan. Soit en faisant fusionner les couleurs entre elles avec le doigt ou en estompant les parties colorées des plans plus éloignés, pour créer par exemple l'atmosphère brumeux d'un ciel, d'une côte lointaine  etc...

    Les œuvres du pastel enchantent par la luminosité et la force des couleurs, si l'on se contente au maximum de 3 couleurs superposées (de la plus foncée vers la plus claire, de l'ombre vers la lumière).

    Cependant le bâtonnet de pastel a une fâcheuse tendance à s'effriter ou à se rompre facilement. La poudre déposée devient vite salissante pour les autres couleurs et pour les doigts. Il faut travailler avec soin, choisir un papier coloré, dont le choix se fait en fonction du sujet, il permet de structurer plus facilement les ombres et la lumière.

    * Le dessin est bordé par du papier autocollant pour définir le cadre de travail et délimiter la composition.

    * Esquisser au crayon de couleur la côte rocheuse et les divers éléments naturels (mer, ciel, terre).

    * Le ciel du coucher de soleil estompé de jaune et rose est ponctué de nuages gris hachurés. 

    * Les tâches de couleur d'un vert intense délimitent la partie végétale et herbacée du bord des falaises.

    * Le relief des parois rocheuses est mis en valeur par une couleur beige.

    * L'ondulation de la mer bleutée, agitée de teintes marines est marquée par la présence de vagues blanches qui déferlent sur la roche déchiquetée.

    * Dans les retraits foncés de la paroi rocheuse, on perçoit des tâches froides de bleu outremer.

    * Les objets divers: phare, maison, vallonnement de la lande, sont éclairés par une lumière rasante, au soleil couchant, qui fait resurgir les nuances de couleur en illuminant le paysage. 

    * A noter, qu'à part l'arrière plan, tout le reste du tableau est structuré par des hachures et des traits de couleur qui définissent ombre et lumière, à partir de l'utilisation de la pointe, des arêtes, et des aplats du panel de craies.

    * Eviter la surcharge de couleurs, car le superflu de matière empêche le pastel d'adhérer au support.

    * L'ensemble du sujet progresse vers le premier plan, en alternant les teintes sombres et lumineuses, avec des contrastes de plus en plus colorés.

    * On peut au final, utiliser ou non du fixatif, pour maintenir les poussières de couleurs .   

     

     

    « Dessin et peinture - vidéo 1336 : Collage et spatule pour un tableau abstrait à la peinture acrylique qui évolue en paysage.Dessin et peinture - vidéo 1338 : Comment choisir sa couleur complémentaire au pastel ? - un arbre majestueux. »
    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter