• Accueil et quelques peintures

    Accueil

    AccueilAccueilAccueilAccueilAccueil

  •  

     

    187746554_x.jpg

             

     

     

    Les adeptes du pastel ne manquent pas de raisons d'apprécier cette technique, qui leur offre de vastes possibilités, à la fois riches et accessibles. Le pastel sec ou gras invite à une expérience artistique unique, où se déclinent effets de matière et subtils nuances de tons, grâce à la multitude de couleurs dont ils peuvent disposer.Beaucoup apprécient de pouvoir appliquer directement la couleur sur le support, sans médium ou mise en œuvre complexe. De n'avoir à manipuler qu'une panoplie de couleurs, au sein de laquelle on trouvera le juste ton ou la nuance recherchée.Les pastellistes disposent maintenant d'une multitude de pastels, aux gammes sans cesse enrichies et qui mêle différentes consistances et qualités. Crayons pastels pour le travail préparatoire, Pastels durs pour travailler les traits, tendres pour couvrir les surfaces, poudreux ou lumineux. Toutes les techniques: estompes, fondus, hachures, glacis permettent de pratiquer cet art considéré comme un peu désuet, mais qui retrouve un intérêt certain . Pour notre sujet, quelques bâtons de craie de couleur verte, rouge, et bleue sont utilisés pour le feuillage; la fleur, estompée avec le doigt, se chargera de jaune clair et de blanc, de bleu et de rouge pour les parties ombrées.

     


       Le pastel: peinture ou dessin ? par laurentsaintgermain

     

        

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    187746554_x.jpg

     

     

     

     

     

    Peindre au pastel n’est pas la technique la plus commune des cours d’arts plastiques. Quand on imagine comment peindre son œuvre, on pense souvent à la peinture à l’huile, à la peinture acrylique ou la peinture aquarelle.

    Pourtant les pastels peuvent être considérés comme un type de peinture.

    Les pastels sont des bâtonnets de pigments assemblés par toutes sortes de liants. Ils sont considérés comme une technique de peinture dès lors qu’ils touchent le papier pour amener de la couleur à une œuvre.

    Qu'est-ce que les pastels ?

    Les pastels se présentent sous forme de bâtonnets.

    Cependant, il existe différentes sortes de pastels qu’il faut connaître avant de se lancer.

    Les pastels secs

    Les pastels secs comptent eux-mêmes deux sortes de pastels.

    Il y a d’abord les pastels tendres. Il s’agit de bâtonnets sous forme de craie caractérisés par très peu de liants. C’est ce qui en fait des pastels très poudreux avec des couleurs très denses. Ils sont appréciés des peintres pour donner des couleurs vives et accentuer les tracés.

    En magasin d’art, on peut également trouver les pastels secs durs. Contrairement aux pastels tendres, les pastels secs durs contiennent plus de liants, ce qui les rend très résistants. Ils sont généralement utilisés pour les détails grâce à leur forme carrée. Les arêtes permettent alors de dessiner des traits fins.

    Les pastels gras

    Encore une fois, les pastels gras se divisent en deux catégories.

    Les pastels gras à l’huile sont de formes cylindriques, comme les pastels secs tendres. Ils sont un mélange de pigments et d’huiles et ressemblent fortement aux pastels de notre enfance.

    Ces pastels peuvent être utilisés directement ou bien servir de base de peinture en venant prélever de la couleur avec un pinceau humide. Le pinceau peut aussi être imbibé de white spirit ou d’essence de térébenthine.

    Les pastels à la cire, sont eux, fabriqués à partir de cire à la place de l’huile. Contrairement aux précédents, ils ne sont pas du tout faits pour être mélangés à l’eau. Bien au contraire, ces pastels sont parfois utilisés par les aquarellistes pour cacher des parties du dessin qui doivent rester vierges.

    Avant d’acheter vos pastels, gras ou secs, n’hésitez pas à tester en magasin. Les différents pastels ont vraiment des caractéristiques très distinctes et n’ont pas le même effet en fonction de leur utilisation.

    Une fois votre type de pastel déterminé, essayez d’acheter une boîte complète avec une large gamme de couleurs.

    Les pastels ne se mélangent pas comme la gouache ou l'acrylique. Il faut avoir une vaste gamme de couleur pour réussir à peindre des nuances.

    N’oubliez pas également d’acheter du papier spécial pour la pratique des pastels ainsi qu’un carton à dessin pour protéger vos œuvres. Les pastels tâchent ce qu’ils touchent. Vous pouvez alors mettre une feuille de brouillon entre chaque dessin pour éviter que les couleurs ne se mélangent. Les fixer avec un vernis ternit la couleur, mais empêche le pigment de se détacher de son support. Les mettre sous verre est une bonne solution, pour maintenir la cohésion de l’œuvre.


       Le pastel: peinture ou dessin ? par laurentsaintgermain

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  •  

    Apprends à peindre comme les hommes préhistoriques

     

     

     

    Apprendre à peindre comme les hommes préhistoriques

    Nous vous proposons de réaliser un dessin avec les techniques qu'utilisaient les hommes préhistoriques.Soit ils gravaient la roche avec une pierre, du bois dur ou un morceau d'os, soit ils dessinaient et peignaient avec du noir (comme du charbon de bois) et avec de l'ocre (argile). L'ocre était soit utilisée sous forme de crayon, soit mâchonnée et soufflée sur la paroi de la grotte avec la bouche. Êtes-vous prêts à tenter l'expérience ? C'est parti, nous remontons dans le temps !

     
     

    matériel :

    • une grande feuille de papier
    • une vieille brosse à dents
    • une baguette chinoise
    • des pastels secs
    • des cotons démaquillants
    • de la gouache
    • de l'eau
    • un bouchon de liège
    Étape 1

    Étape 1

     

    Commencez par dessiner avec le bouchon de liège qu'un adulte aura préalablement fait brûler à une extrémité avec un briquet. Les hommes préhistoriques dessinaient beaucoup d'animaux. On vous propose donc de commencer par un cheval.

     

    Étape 2

    Étape 2

     

    Ensuite vous pouvez remplir le corps de votre animal avec de gros points. C'est une technique qu'utilisaient beaucoup les hommes préhistoriques.

     

    Étape 3

    Étape 3

     

    Maintenant vous allez mâchonner de l'argile et le cracher sur votre feuille. Mais non ! C'est bien ce que faisaient nos ancêtres, mais nous, nous allons projeter la gouache avec une brosse à dents, sur une de nos mains, pour faire ce que l'on appelle une main négative.

     

    Étape 4

    Étape 4

     

    Et voilà le travail ! On se lave les mains et on continue !

     

     
    Étape 5

    Étape 5

     

    Il est temps de dessiner un aurochs, l'ancêtre de nos vaches, avec de la gouache et du pastel.

     

    Étape 6

    Étape 6

     

    C'est fait ! Vous allez alors utiliser une technique qu'aimaient nos ancêtres : la gravure. Demandez d'abord à un adulte de réduire du pastel en poudre.

     

    Étape 7

    Étape 7

     

    Puis "dessinez" l'animal avec la baguette chinoise en appuyant très fort sur le papier. Vous venez de graver le papier. Pour que votre dessin apparaisse, il vous suffit maintenant d'étaler du pastel en poudre dessus avec les cotons démaquillants. Le pastel ne colore pas le sillon tracé par la baguette, votre dessin "jaillit" alors du papier !

     

    Étape 8

    Étape 8

     

    Et voilà un authentique mammouth !

     

    Étape 9

    Étape 9

     

    Il ne vous reste plus qu'à faire une main positive. Pour cela  il faut se passer du noir de bouchon sur toute la paume et les doigts. Ensuite il faut appuyer fortement sur la feuille ...

     

    Étape 10

    Étape 10

     

    ... ce qui donne ceci.

     

    Étape 11

    Étape 11

     

    Et voici le résultat final, un véritable chef-d'oeuvre préhistorique ! Si, si ! Un grand merci à Pascal pour la réalisation de cette fiche préhistorique qui nous a fait remonter le temps !

     

    Peindre comme l'homme des cavernes, par laurentsaintgermain

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Dessin et peinture - vidéo 2610 : Comment peindre au fer à repasser ? - batonnets de cire.

     

     

     
     
    C'est un fer spécialement créé pour cet usage, en ce sens, qu'il est assez petit et donc plus maniable mais surtout qu'il chauffe à très basse température, la cire fondant entre 60 et 80 °. Certains coloris fondent plus vite que d'autres, c'est pourquoi le fer spécial est indiqué car ayant un thermostat de précision et donc la possibilité d'un réglage fin. La température la plus chaude de ce fer équivaut à la plus basse température d'un fer traditionnel, et nous travaillons principalement à température moyenne . Nous pouvons utiliser le fer en fondant les cires sur sa semelle lisse et en le passant sur notre feuille de papier ou en mini plaque chauffante, donc en déposant notre feuille sur la semelle et en utilisant des petites éponges ou pinceaux . Nous allons nous servir de toutes les parties du fer pour travailler la cire, la semelle, bien sûr, mais aussi la tranche ou la pointe .
     
    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Dessin et peinture - vidéo 2609 : Comment peindre à l'encaustique ou à la cire ? - huile ou acrylique.Encaustique

     

     

                    

     

     

    L’encaustique est une peinture composée de pigment, de cire d’abeille naturelle et de résine damar. La résine damar permet à la cire de se solidifier (durcir) en refroidissant et de créer des empâtements qui sont intéressants pour donner du volume à une composition. On peut fabriquer notre encaustique soi-même mais aujourd’hui plusieurs manufacturiers vous offrent une vaste sélection de couleurs prêtes à l’emploi. Avec cette peinture on peut peindre de différentes façons, la plus répandue consiste à superposer et fusionner les couleurs liquéfiées à la chaleur (fusil à air chaud, bain-marie et/ou plaque chauffante.

     

      

        

     

    Peinture à l'encaustique, par laurentsaintgermain

     

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Le roman du vendredi - vidéo : "Trois femmes puissantes" de Marie N'Diaye (prix Goncourt 2009).

     

     

     

     

    Résumé de l'éditeur: "Trois récits, trois femmes qui disent non. Elles s'appellent Norah, Fanta et Khady Demba. Chacune se bat pour préserver sa dignité contre les humiliations que la vie lui inflige avec une obstination méthodique et incompréhensible. L'art de Marie Ndiaye apparaît ici dans toute sa singularité et son mystère. La force de son écriture tient à son apparente douceur, aux lentes circonvolutions qui entraînent le lecteur sous le glacis d'une prose impeccable et raffinée, dans les méandres d'une conscience livrée à la pure violence des sentiments."

     

    Marie N'Diaye, par l'équipe livres audio, pdf et musique relaxante

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Dessin et peinture - vidéo 2608 : Quelques règles et astuces pour peindre une nature morte, à partir de 2 exemples.

     

            

     

     

    Comment réussir à peindre une nature morte ?

    Peindre une nature morte

     Si la « peinture s’apprend sans les musées », alors c’est en misant sur l’observation des sujets déjà réalisés qu’il est aussi possible de tirer un enseignement et d’avancer, aussi bien en matière de dessin que d’utilisation des peintures ou de mise en place de perspectives, de jeux d’ombre et de lumière.

     

    Voila l’œuvre en question. Elle parait toute simple, mais, à la lueur de ses explications il n’en est rien. Voici donc les différentes étapes pour travailler tout en effet et harmonie.

    L’utilisation d’une palette de couleurs définie

    « Oui cette petite nature morte n’est pas une œuvre majeure mais elle suit beaucoup de règles et d’effets qu’il est intéressant de connaître et d’adopter pour un résultat efficace et harmonieux.
    Premier constat, ma palette de couleur est très réduite sur ce tableau. Nous percevons du rouge et du vert. Aucune autre couleur ne vient perturber cette harmonie, le rouge étant complémentaire du vert. L’harmonie se joue donc qu’au travers des nuances entre ses deux couleurs et l’équilibre qu’elles composent dans cette complémentarité. Le gris présent lui aussi reste neutre.
    Bien entendu, avec seulement deux couleurs, pour enrichir le tableau il faut apporter beaucoup de nuances, du clair au foncé, et du froid au chaud.

    La composition et les différents plans d’équilibre

    Le premier plan sera composé de valeurs chaudes et saturées (fortes) déjà, et l’arrière plan des valeurs plus froides et plus légères.
    Pour ce qui est aussi de l’organisation des couleurs, mon premier plan, et sujet principal, est exprimé avec la couleur la plus chaude et vive, donc le rouge de la pomme. Il n’eut été pas judicieux de peindre une pomme avec un rouge aussi fort, et même atténué en arrière plan. »

     

    La progression des nuances

    « Comme on le voit sur ce détail, la touche aussi a son importance. Le premier plan est peint avec plus de précision, des contours plus nets, alors que l’arrière plan lui est flou. Cette progression vers le flou, plus les objets sont « loin » produit un effet de profondeur subtil et joli. Cet effet associé au travail des couleurs donne une composition non plane et tout en perspective. »

    « Pour le rendu du relief des fruits, j’ai travaillé les dégradés et contrastes entre clairs (lumières) et foncés (ombres) en tenant compte de l’effet d’éloignement. La différence entre ombres et lumières en arrière plan est moindre qu’en premier plan. Ensuite je suis resté pour ces gradations dans des valeurs colorées en raccord.  Pour exemples : L’ombre propre de la pomme rouge est un rouge très foncé, pour la pomme verte c’est un vert très foncé aussi. »

    Le travail des détails en peinture

     

     

    « Voila un petit effet bien sympathique mais qui n’a pas seul but de faire joli. Toute la partie basse du tableau manquait de détail et plaçait la composition globale trop en hauteur. Le travail des gris pour exprimer le drapé ne suffisait pas pour l’équilibre. Ce petit filet de couleur ajuste la composition. Ce n’est pas son seul intérêt puisqu’il permet aussi une meilleure lecture du relief donné par les plis. »

    « Autre petit effet qui amène du réalisme à l’ensemble, c’est le reflet des pommes dans la timbale et celui de la poire dans la louche. Cela apporte l’illusion de la brillance de ces matières. »

    « Voila comment avec quelques règles et astuces, on optimise le rendu d’une nature morte. »

     

    La nature morte, par laurentsaintgermain

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Dessin et peinture - vidéo 2607 : Comme peindre une pomme de pin ? - aquarelle.

               

     

     

    MATÉRIEL : Pinceau : Escoda Aquario nº18, Raphaël le « 803 » nº2. Papier : Arches grain torchon Couleurs : Vert émeraude, Or de quinacridone, Jaune winsor foncé, ocre doré, Bleu outremer, Terre de Sienne Brûlée.

     

    Peindre pomme de pin, par laurentsaintgermain

     

    Image du Blog arcus.centerblog.net

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Dessin et peinture - vidéo 2606 : Comment réaliser un autoportrait? - Conseils et vidéos.

     

     

     

     

     

     

    Il y a 30.000 ans, les hommes préhistoriques ont décoré la grotte Chauvet dans le sud de la France et certains d’entre eux pulvérisaient du pigment pour faire les contours de leurs mains, qui peut être considéré comme une très ancienne forme d’autoportrait. De nos jours, cet engouement pour les autoportraits se poursuit avec la réalisation de selfies, autoportraits modernes de l'âge de "l'image du soi". Depuis lors, les artistes ont eu recours à leur propre image comme thème riche à développer, leurs compétences artistiques et la pratique. Albrecht Dürer , Gustave Courbet , Egon Schiele , Vincent van Gogh , Lucian Freud – la liste est longue, des maîtres artistes qui ont perfectionné leur main à l’autoportrait. Le peintre allemand Lovis Corinth a peint une image de lui-même à chaque anniversaire, il en résulte une remarquable étude sur le développement de sa technique artistique. Rembrandt a fait des autoportraits tout au long de sa vie, un record merveilleux de l’image de soi, d’un homme au fil des ans.

     

     

     

     

     

     

    Peindre un autoportrait, par laurentsaintgermain

     

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Dessin et peinture - vidéo 2605 : Paysage de marais - pastel gras.

     

     

     

     

     

      Ce paysage est peint au pastel gras sur un support " papier canson" de format 5F (35cmX27cm) de couleur tabac. La particularité vient du fait que le sujet est élaboré, tout naturellement, avec des craies et principalement par hachurage, mais que l'harmonie d'ensemble est obtenue, par estompage et fusion des couleurs, avec l'extrémité des doigts

    488baf8d.gif

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique