•  

     

    Quelques conseils pour peindre un paysage 1:

     

    1- LE CHOIX: Les couleurs ou l'évocation d'un souvenir passé qu'il suscite, ne doivent pas être uniquement les critères qui définissent le choix d'un paysage.

    Il faut se demander comment les éléments vont se combiner entre eux.

    Le spectateur ne se retrouvera dans ce paysage que si l'on arrive à transmettre une émotion. Les détails qui s'avèreront peut-être inutiles ne viendront que plus tard.

    Les éléments seront organisés les uns par rapport aux autres, pour occuper leur place dans la composition.

    2- NE PAS HESITER A RECOMPOSER : Le puzzle qui se met en place avec ses différents éléments doit être harmonieux. L'équilibre du tableau est essentiel.

    3- LES 3 PLANS SUCCESSIFS: La peinture doit occuper l'espace en volume et profondeur, d'où la nécessité de composer un premier plan, un plan intermédiaire et un arrière-plan.

    S'appuyer sur la règle des tiers pour placer le centre d'intêret sur des lignes de force. Le premier plan va attirer le regard, mais le spectateur doit pénétrer dans le paysage comme pour un balade visuelle en le parcourant et en traversant les plans successifs.

    Eviter les chemins centraux, en perspective, qui ne font que traverser la composition. 

    Le nombre d'or, par laurentsaintgermain

     

    Penser à la direction de la lumière pour placer les valeurs claires et obscures.

    4- ETRE LOGIQUE: Tout ce que nous observons subit une déformation visuelle avec la distance. Plus l'objet est loin du regard plus il paraît petit et flouté. Le peintre doit rendre cette illusion.

    5- SUGGERER: Les motifs, plutôt que de rentrer dans la précision souvent figée et maladroite.

    Un des intérêts de l'aquarelle est de donner une liberté d'impression par la méthode "humide sur humide", où les couleurs diluées se floutent et s'entremèlent.

    Commentaires sur la vidéo

    Si l'on applique ces quelques conseils à la précédente vidéo, on entrevoit la formation des 3 plans:

    - L'arrière-plan se compose d'un ciel bleuté légèrement nuageux (bleu outremer et blanc), mais surtout de ce massif montagneux enneigé d'un gris bleuté à la tonalité changeante en fonction d'une lumière qui vient de la droite, où la présence de végétation sur les berges du lac le change en un gris vert. Surfaces rocheuses et glacier blanc légèrement bleuté avec une pointe de jaune dans le blanc lumineux, alternent et dominent:

    - Le plan intermédiaire qui débute au niveau du lac d'un bleu turquoise se poursuivant par la présence sur sa rive droite d'une partie arborée de mélères composée d' un mélange de noir, de vert et de bleu. Les mélères de la rive gauche sont peints avec l'association foncée de noir, de brun, de vert, et de bleu. Jouer avec les proportions de ces différentes couleurs de base pour donner du volume à la végétation positionnée, en partie, à contre-jour (ajouter par exemple du vert de hooker et du jaune de cadmium pour rendre plus éclatante la végetation de bordure et le feuillage de ces arbres).

    - Le premier plan est plus détaillé, on distingue nettement les herbes de la rive droite, associée à quelques fleurs colorées qui parsèment le plan situé autour de l'observateur. 

     

    Annonce + GIF Animé " M E R C I " ....

     

    A SUIVRE......

     

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Dessin et peinture - vidéo 1530 : Peindre des arbres sans utiliser de pinceau - peinture acrylique.

    215/ Dimanche 26 mai : FETE des MERES ...

     

    Un morceau de carte de crédit, un bout d'éponge naturelle (si possible), un doigt de la main et le tour est joué !!!

     

     

    Le fond est peint avec un gris de payne ou tout autre couleur qui n'interfère pas avec celles des  différents arbres.

    L'arête d'une carte de crédit ou un morceau de celle-ci va permettre de dessiner les troncs et les branchages avec de la terre d'ombre brûlée. Le sol est esquissé avec la même teinte.

    Intervient alors le morceau d'éponge naturelle qui a la particularité de posséder de nombreuses alvéoles, grâce a sa surface ajourée, la peinture va être déposée par petites touches pour réaliser:

    - Les zones ombrées avec les terres foncées et le gris de payne.

    - Le vert avec un mélange de bleu de céruleum et de jaune de cadmium ou tout simplement du vert de Hooker pour les couleurs intermédiaires.

    - Le feuillage exposé à la lumière en tapotant légèrement la surface du support avec diverses couleurs vives (jaune, bleu, violet, etc...) pour obtenir une peinture surréaliste.

     

    215/ Dimanche 26 mai : FETE des MERES ...

     

     

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    157/ DETENTE, INSOLITE : part 2 ...

     

    157/ DETENTE, INSOLITE : part 2 ...

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    174/ A une semaine du Printemps + Gifs RIRES ....

     

    Véritables pastels tendres présentés dans un format unique, les pastels extra-fins en godets PanPastel® offrent de nouvelles perspectives aux artistes actuels. De prime abord, attirés par le format original, les pastellistes sont ensuite séduits, dès la première utilisation de PanPastel®, par son extrême facilité d’emploi. Les artistes apprécient cette faculté qui leur est offerte de prélever aisément la couleur et d’en contrôler précisément l’application sur le support.

    Elaborés à partir de pigments extra-fins, les pastels PanPastel® suivent un procédé de fabrication nécessitant un minimum de liant. Cette formule unique leur confère une texture à la fois riche et onctueuse, formant un minimum de déchets poudreux.


    Leur concentration pigmentaire élevée garantit une excellente résistance à la lumière répondant ainsi aux exigences des artistes professionnels.


    Chaque godet de 9ml contient environ 40% de matière de plus qu'un pastel traditionnel (% moyen calculé d'après une étude récente menée sur les pastels tendres extra-fins).


    Totalement compatibles, voire complémentaires, aux pastels tendres traditionnels, PanPastel® séduit d’emblée le pastelliste et offre surtout à tous les artistes l’opportunité de pratiquer avec plaisir les techniques sèches. PanPastel® est le premier pastel incassable qui permet d’appliquer des techniques propres à la peinture.


    Depuis des siècles, les artistes sont séduits par le pastel tendre pour la spontanéité du geste et la pureté de ses couleurs. Pour certains artistes, le pastel en bâton peut s’avérer frustrant à utiliser : limitatif pour certaines techniques ou difficile à maîtriser pour d’autres…


    Suite à de nombreux groupes de réflexion menés avec des artistes professionnels d’origines différentes et pratiquant diverses techniques, le concept PanPastel® a vu le jour. Ses créateurs ont « littéralement » sorti le pastel de son bâtonnet pour obtenir la formule la plus tendre possible. Ils l’ont ensuite tout simplement placé en godets, comme de la peinture…

     

    Les artistes sont unanimes. Ils apprécient l’aisance d’utilisation et la maîtrise que leur offre PanPastel® :

    ª Aucun temps de préparation et aucune attente entre 2 couches ne sont nécessaires
    • Ni les outils, ni les couleurs ne risquent de sécher et de se détériorer
    • Le nettoyage est simple et aisé
    • Les tracés ou aplats effectués sont totalement réversibles : il suffit d’effacer à la gomme !

     

    174/ A une semaine du Printemps + Gifs RIRES ....

     

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire