•  

    Appuyer sur la petite fenêtre en bas à droite de la vidéo pour voir s'afficher le nom des espèces.

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Les plaques de plexiglas s'achètent désormais sur internet ou dans les grandes surfaces de bricolage. A l'achat elles sont recouvertes, sur les deux faces, d'un film protecteur adhésif, que l'on doit décoller avant d'entreprendre la préparation de ce support lisse et transparent.

    Pour éviter de procéder à rebours et de peindre un sujet inversé, je colle sur une face un papier adhésif opaque qui servira de protection et de fond à ma peinture. L'autre face va ainsi, comme dans une peinture classique, recevoir le dessin, les diverses couleurs et mélanges.  Le matériel et les peintures, sont identiques à ceux utilisés pour la peinture acrylique et le processus de la composition est le même que celui utilisé habituellement. On peut cependant commencer par peindre les détails avant d'exécuter les aplats de couleurs pour terminer par la réalisation des fonds, mais il faut avoir en tête la composition définitive, car les retouches sont déconseillées, bien que possibles . Il faut donc imaginer, dès le départ, l'oeuvre terminée. L'aquarelle trop liquide est à déconseiller, ainsi que la peinture à l'huile qui ne tient pas sur ce support lisse qui laisse glisser agréablement les poils du pinceau. Par contre le film plastique qui se crée au moment de la polymérisation de l'acrylique se fixe sur le plexiglas. J'utilise  un vernis pour protéger la peinture achevée. 


    Clip H Craig Hanna par pomtv

     

     

    Méthode à rebours

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

     Les poissons sont toujours en mouvement, aussi le dessin et la disposition sur la toile ou le papier nécessite une préparation et un arrangement, dans la mise en place, la disposition des couleurs et l'équilibre général de la composition.

     

    Toute la difficulté consiste à les faire évoluer sur la toile, en même temps et de manière expressive, l'oeil a beaucoup de difficultés à intégrer en une seule fois ce mouvement général. Un ballet doit se constituer autour d'un sujet central et focal, qui doit amener le regard à l'intérieur de la scène aquatique. Celui ci est la plus grosse carpe koï.

    Après une préparation de la toile à base de jaune et de blanc, Les espaces en négatif, autour des poissons rouges, sont peints avec un nuancier de bleus clairs et plus foncés. Ces couleurs vont rehausser la teinte complémentaire rouge-orangée. Une préparation s'impose au préalable, un glacis à base de médium translucide blanc, va recouvrir les poissons, dont le dessin aura été préparé et découpé, au préalable, sur une feuille, utilisée comme une frise, cette astuce va permettre le positionnement des poissons sur le support. Les lignes courbes des poissons sont plus intéressantes que les parties rectilignes.         Après avoir singularisé chaque carpe par la couleur, on peint les ombres portées sur le fond du bassin, pour donner la notion de profondeur, en utilisant un mélange qui ne va pas en altérer la peinture: - 6 parties de "acrylic gloss médium", permet de repeindre sur une couleur sans la modifier. (Voir la vidéo en anglais qui s'interprête aisément).  - 3 parties de bleu d'outremer.   - 1 partie de noir d'ivoire. 
           

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •      La technique qui consiste à se servir d'un quadrillage, comme tout outil, pour transférer une image sur une toile, peut être utile, mais elle peut aussi détruire une œuvre, pour de multiples raisons si l'artiste n'assimile pas ses limites.  

    On peut venir à bout des motifs les plus complexes en les réalisant élément par élément (pour des natures mortes, des portraits). La technique n'est pas bien différente quand il s'agit de quadriller le document, puis de tracer la même grille sur le papier à dessin ou sur la toile. L'esquisse sera parfaite en respectant les proportions, c'est à dire en utilisant un coefficient multiplicateur pour un agrandissement. Le quadrillage est une technique classique permettant de reporter et de construire un motif donné. Le modèle (esquisse ou photo) est donc divisé en petites cases. Les différents éléments du dessin sont reportés et ordonnés l'un après l'autre sur la grille, qui devient un repaire de petite taille. Utiliser de préférence une photocopie et tracer une grille à la taille désirée sur votre support en vous repérant par rapport à chaque élément de la photo, logé dans une case correspondante que l'on a numérotée au préalable. Une fois le report terminé, gommer les traits de la grille. 

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires