•  

     

    Dessin et peinture - vidéo 2929 - Peindre les barques et leurs reflets sur l'étang - huile ou acrylique.

     

             

         

     

    Dessin et peinture - vidéo 2929 - Peindre les barques et leurs reflets sur l'étang - huile ou acrylique.

    Photo originale

    EMOTICON barque 100 

     Peindre les barques ou bateaux, par laurentsaintgermain

     

    Peindre les reflets sur l'eau, par laurentsaintgermain

     

                 

     

     

     

     

    Résumé :

    L’exercice d’aujourd’hui consiste à dessiner une barque dans la brume. La photo qui va servir de modèle a été prise dans les marais situés dans le Val de Sensée, dans le Douaisis. C’est un très bel endroit qu’il faut visiter. Ce qu’il faut surtout travailler ce sont les reflets de la barque dans l’eau de façon presque monochrome.

    Le matériel

    L’exercice est réalisé sur du papier Arche 60 grammes grain fin mouillé et tendu sur une planche avec des bandes de papier kraft gommé. Pour obtenir du gris, il faut mélanger du bleu outremer, du cramoisi d’alizarine et un soupçon de terre de sienne naturelle. Il est préférable de composer soi-même sa couleur que de prendre une peinture grise en tube pour avoir une belle teinte.

    Une barque dans la brume à l’aquarelle

    Pour commencer, il faut bien charger le pinceau puis aller promener la couleur sur le papier en évitant de toucher le papier au maximum. Comme ce travail nécessite l’usage de beaucoup de pigment, les godets ne sont pas très pratiques. Il est préférable de faire le mélange dans un petit bol. Comme le dessin est en monochrome, il faut surtout jouer sur les valeurs. Pour l’instant, ce sont les bases qui sont posées sur le papier.

    Lors de la deuxième étape, il faut partir de la ligne d’horizon. Du pigment est posé et étiré vers le haut pour dessiner des arbres. La même chose est réalisée en bas pour immortaliser leur reflet dans l’eau. Il est possible de faire des retraits lorsque le papier devient mat. En utilisant un pinceau bien sec, il est possible d’obtenir un trait bien blanc. Les auréoles volontaires sont aussi les bienvenues pour obtenir des effets sur la surface de l’eau. Il faut attendre que le papier soit bien sec avant de dessiner la barque.

    Pour dessiner la barque et le pécheur, tout est dans la suggestion. Le reflet se dessine sur l’eau tel un effet miroir mais pas aussi nettement. La ligne de flottaison située sous la barque doit être bien marquée avec un trait sombre.

    Ce travail à l’aquarelle est totalement monochrome mais tout est dans les nuances. L’exercice n’est pas compliqué à condition de maitriser le cycle de l’eau.

     

    EMOTICON barque 113

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Dessin et peinture - vidéo 2927 : Comment copier le tableau de Johannes Vermeer ( 1632-1675 ) -  "la laitière" ( v 1660 ) ? - huile.

    Cliquer sur l'image pour agrandir

    Analyse de La laitière de Vermeer

    Les scènes d'intérieur de Vermeer se situent presque toujours dans une pièce au sol carrelé, richement décorée de rideaux et de tableaux. Les personnages représentés appartiennent à la bourgeoisie riche ou à l'aristocratie de l'époque. Rien de tel ici, car, bien entendu, la laitière travaille dans une cuisine ou une arrière-cuisine. D'où un arrière-plan très dépouillé, que le peintre a cependant voulu très fidèle. Ainsi, Le mur situé derrière la laitière comporte des clous destinés à accrocher des objets et des trous de clous arrachés laissant apparaître la brique rouge sous la chaux.

     

    Vermeer. La laitiere, détail (v.1660)Vermeer. La laitière, détail (v. 1660)

     

    De même, la plinthe que l'on aperçoit dans l'angle inférieur droit est en faïence de Delft, ville natale de Vermeer où il passa toute sa vie. Une chaufferette est posée sur le sol avec son récipient en terre cuite contenant les braises. Le reflet sur le mur de la lumière venant de la fenêtre a été minutieusement traité, l'angle de la pièce restant dans l'ombre. Dans cet angle sont accrochés un panier d'osier tressé et un récipient en laiton ou en cuivre.

     

    Vermeer. La laitiere, détail (v.1660)Vermeer. La laitière, détail (v. 1660)

     

    La table placée devant la servante constitue une véritable nature morte intégrée à la scène de genre. Sur cette table, Vermeer a minutieusement agencé les différents objets de façon à suggérer le désordre relatif d'un travail en cours.

     Vermeer la laitiere detail3 v 1660Vermeer. La laitière, détail (v. 1660)

     

    Mais ce sont les couleurs qui font tout le charme de cette nature morte : trois nuances de bleu pour la cruche, la nappe et l'étoffe posée sur la table, dégradés d'ocre et de brun pour le pain, le panier d'osier et les récipients en terre cuite. Des touches de blanc permettent de souligner les reflets lumineux. Le contraste des couleurs chaudes et froides et la maîtrise des reflets lumineux provenant de la fenêtre font de ce premier plan un élément essentiel de la composition tant sur le plan esthétique que sémantique. D'une part, le chromatisme de la nature morte répond à celui de la figure de la laitière ; d'autre part, les objets représentés introduisent un léger aspect narratif concernant l'activité en cours.

     

    Vermeer. La laitière, détail (v.1660)Vermeer. La laitière, détail (v.1660)

     

    Le personnage de la laitière comporte une dimension maternelle, nourricière évidente. Il s'agit d'une femme solide, proche des réalités du monde, qui s'apprête à confectionner avec du lait, du pain et peut-être autre chose encore, un met qui sera apprécié de tous. Couleurs et lumière sont traités avec un soin extrême. L'association du jaune et d'un bleu éclatant se retrouve dans plusieurs tableaux de Vermeer, en particulier dans un autre chef-d'œuvre, La jeune fille à la perle. La lumière tombe de la fenêtre sur le visage de la servante et sur son avant-bras, guidant le regard du spectateur vers le lait qui se déverse. Une profonde quiétude se dégage du personnage comme de toute la composition. La jeune fille est concentrée sur sa tâche qui représente son quotidien, son mode de vie simple et paisible.

    La scène est présentée en légère contre-plongée, c'est-à-dire que l'observateur du tableau se situe fictivement un peu en contrebas de la laitière. Cet artifice de composition permet d'accentuer l'impression de présence du personnage. Les autres éléments de composition se retrouvent dans de nombreuses toiles de Vermeer : position centrale du personnage, éléments de décoration sur les murs (ici seulement deux objets), lumière venant d'une fenêtre située à gauche.

     

    EMOTICON lait 1

     

     

     Tout savoir sur la conception du tableau " la laitière" de Johannes Vermeer.

    Afficher l'image d'origine

    Johannes Vermeer, par laurentsaintgermain

    EMOTICON art 31

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Dessin et peinture - vidéo 2926 : Comment peindre les cerisiers en fleurs ? - huile ou acrylique.

           

         

     

     

    Au Japon, l’acte d’observer les fleurs et d’apprécier leur beauté est appelé hanami. Cette pratique serait née pendant l’ère Nara, au 8ème siècle. D’avril à mai, c’est la floraison du « sakura » (le cerisier ou sa fleur en japonais) qui attire tous les regards. Les dates précises varient selon la région et les conditions climatiques. De nombreux Japonais suivent avec intérêt les prévisions de l’agence météorologique afin de ne pas rater l’événement.

    L’apparition de la fleur du cerisier japonais, et sa disparition quelques jours plus tard, évoque la beauté éphémère de la vie, et rappelle combien il est important de l’apprécier ici et maintenant. C’est pourquoi les Japonais se retrouvent sous les arbres en fleurs, dans les parcs et jardins, en famille et entre amis. Les visiteurs peuvent partager cette expérience sous le millier de cerisiers du parc Ueno, à Tokyo ; à Yoshino, dans la préfecture de Nara, dont les montagnes sont tapissées de sakura ; ou lors de la visite du palais impérial, situé dans l’arrondissement de Chiyoda.

     

    Peindre les arbres en fleurs, par laurentsaintgermain

     Gifs spécial fleurs de cerisiers

     

    Peindre des cerisiers, par laurentsaintgermain

     

    roseBARRE.gif

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    EMOTICON bienvenue 18

     

    EMOTICON anniversaire 30

     EMOTICON salutations 479

    Dessin et peinture : Nous avons dépassé sur le blog de "lapalettedecouleurs", les 5 millions d'articles vus.

     

    EMOTICON anniversaire 62

     

    EMOTICON anniversaire 76

    EMOTICON salutations 312

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires